Dans la fièvre de l’addiction à la chirurgie plastique, ils sont nombreux à dépenser des sommes pharamineuses pour changer leurs images. Parfois au prix d’être totalement méconnaissables. C’est le cas de Mary Magdelene, une danseuse de 24 ans. Elle a fait le choix de passer au bonnet J et de passer par le bistouri pas moins d’une douzaine de fois.

Continuer La Lecture en Page 2

loading...